Roscoff : quelle est cette spécialité aux petits oignons ?

Food Roscoff : quelle est cette spécialité aux petits oignons ? crédit photo - © Alexandre Lamoureux

Sur la côté nord finistérienne, dans celle qui fût jadis une cité corsaire, une spécialité culinaire aux saveurs douces et envoûtantes se dévoile : les oignons de Roscoff. Rosés et sucrés, ils ont toute leur place au sein des spécialités bretonnes. Et ils ont donc toute leur place au sein d’un article Port d’Attache ! Découvrons alors l’histoire et les qualités de l’oignon de Roscoff.

Quelle est l’histoire de l’oignon de Roscoff ?

L’oignon de Roscoff et les “Johnnies”

Tout débute au 17e siècle lorsqu’un moine rapporte du Portgual un nouveau type d’oignon à Roscoff : des oignons roses. La culture se développe notamment car les conditions climatiques s’y prêtent parfaitement, c’est la prospérité de la Ceinture Dorée.

L’appellation oignon de Roscoff apparaît plus tard, au 19e siècle, avec les Johnnies. Ils étaient les marchands qui partaient à l’été pour vendre leurs oignons en Grande-Bretagne. Embarquant leur cargaison d’oignons rosés, ils naviguaient jusqu’aux côtes anglaises pour les proposer aux habitants, en faisant du porte-à-porte. C’était un excellent produit d’exportation grâce à ses qualités de conservation.

L’oignon de Roscoff aujourd’hui : les labels AOC et AOP

Face à cette réputation grandissante, l’oignon de Roscoff va être protégé par deux labels. Le premier en 2009, l’AOC : Appellation d’Origine Contrôlée. Pour être labellisés AOC, ces oignons doivent répondre à des critères stricts de culture et de qualité. Ils ne peuvent notamment provenir que d’une zone délimitée aux alentours de Roscoff. Puis en 2013 l’oignon de Roscoff est reconnu AOP, Appellation d’Origine Protégée. Ainsi, l’appellation est reconnue et protégée par tous les pays de l’Union Européenne.

Ces labels renforcent l’engagement des producteurs à préserver la spécificité et la qualité de ce produit du terroir. Ils sont également une garantie du côté du consommateur.

L’oignon de Roscoff : une fierté locale

Aujourd’hui, à l’image du Piment d’Espelette ou encore des Coco de Paimpol pour le côté breton, l’oignon rosé de Roscoff est une fierté locale. Une fierté et une renommée qui ont fait que la ville a mis sa place une fête dédiée : la fête de l’oignon de Roscoff. Elle a lieu chaque été au mois d’août avec au rendez-vous de la vente d’oignons, de la musique, des animations, des jeux et à manger, bien sûr une cuisine aux petits oignons !

La ville possède également une sorte de musée, la « Maison des Johnnies et de l’Oignon de Roscoff » qui retrace l’histoire de ce produit au fil des siècles.

L’oignon de Roscoff en cuisine

L’oignon rosé : quel est son goût ?

Quand on parle d’oignon, le choix est assez vaste : jaune, rouge, blanc, rose : quelles sont leurs différences et lequel choisir ?

  • L’oignon jaune : le plus connu et l’incontournable. Il est apprécié pour ses saveurs riches et sa polyvalence dans les plats mijotés. Il se consomme cuit : en soupe, en confit, en gratin… ;
  • L’oignon rouge : un peu plus piquant et acidulé, il est idéal cru, en salade ou pour les recettes sucrées salées ;
  • L’oignon blanc : sa texture croquante et sa saisonnalité en font une option de choix pour les recettes printanières. Il est doux et sucré. Consommé plutôt cru, il est également délicieux cuit ;
  • L’oignon rosé de Roscoff : il est doux et sucré et se savoure tant cru que cuit. Il se conserve parfaitement et se trouve à l’année.

Et quels sont ses bienfaits ?

Outre son goût délicat et ses qualités gustatives, l’oignon de Roscoff est aussi reconnu pour ses bienfaits sur la santé. Il est riche en fibres, en vitamine C, en potassium et magnésium mais aussi en anti-oxydants. Rien que ça ! Autant dire que la consommation d’oignons de Roscoff ne peut qu’être bénéfique pour la santé !

Cuisiner l’oignon de Roscoff

Enfilons maintenant le tablier pour cuisiner les oignons de Roscoff et voici quelques idées d’associations et de recettes :

Coupé en fine lamelle, l’oignon de Roscoff se marie parfaitement bien aux salades de crudités. Pour varier les saveurs et les textures, vous pouvez même combiner oignons crus et oignons cuits, comme dans cette salade grecque revisitée.

Cuit, l’oignon de Roscoff est polyvalent : avec du poisson, de la viande, en soupe, en sauce ou encore seul, cuisiné dans une délicieuse tarte. Notre péché mignon : la tarte façon tatin, fondante et gourmande ! En plus, cet oignon cuit bien plus rapidement que les autres variétés.

L’oignon de Roscoff créé de beaux duos, par exemple avec de l’andouille de Guémené dans une galette, ou encore avec des pommes cuites pour accompagner un magret de canard.

En bref, de l’apéro avec des tapas de Bretagne en été à la soupe en hiver, les oignons de Roscoff trouvent toujours leur place dans nos assiettes !

L’oignon de Roscoff dans le supermarché ou le potager

Dernière étape, vous procurer des oignons de Roscoff. Deux options principales s’offrent à vous : les acheter ou les cultiver.

Où acheter des oignons de Roscoff ?

Acheter des oignons de Roscoff est plus ou moins facile qu’on habite plus ou moins loin de ladite ville de Roscoff. En Bretagne et même au-delà, de plus en plus de supermarchés en proposent. Ils sont la plupart du temps vendus en filet, à proximité des autres types d’oignons.

Sur les marchés ou chez des petits commerçants bretons, vous pourrez également vous procurer lesdits oignons. Cela dépend de leur stock, c’est assez variable. Mais si vous en voyez, n’hésitez pas à en acheter puisque dans tous les cas, c’est une variété qui se conserve très bien. Ils sont alors vendus en tresse, la présentation typique de l’oignon de Roscoff.

Cultiver ses propres oignons de Roscoff

Seconde option si vous avez la main verte : cultiver vos oignons de Roscoff dans votre potager. Vous pouvez vous procurer des bulbes certifiés auprès de producteurs ou magasins spécialisés. Pour réussir votre culture, privilégiez une exposition ensoleillée, un sol bien drainé et un arrosage régulier. Les petits bulbes se plantent au printemps, entre mi-mars et début avril, et se récolte en été, fin juilllet-début août.

Alors, a-t-on fait de l’oignon de Roscoff votre préférées des variétés d’oignons ? En tout cas, n’hésitez pas à tenter de le repérer la prochaine fois que vous irez aux courses. Il est facilement reconnaissable avec sa couleur rosée et sa petite étiquette qui certifie son origine. Et si vous voulez découvrir une autre spécialité bretonne, voici des idées recettes à l’andouille de Guémené.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues