La coquille Saint-Jacques : star de Saint-Quay-Portrieux

Food La coquille Saint-Jacques : star de Saint-Quay-Portrieux crédit photo - © Yannick Derennes

Pendant les fêtes de fin d’année, la coquille Saint-Jacques a le vent en poupe. Parmi le champagne et le foie gras, la Saint-Jacques s’impose avec sa chair fine et son goût raffiné. Mollusque très prisé, elle est le trésor de la Baie de Saint-Brieuc. La ville de Saint-Quay-Portrieux a même l’appellation de capital de la Coquille Saint-Jacques. Chers gourmets, à vos coquilles !

D’où vient la coquille Saint-Jacques ?

Tout d’abord, petit point scientifique et historique. La coquille Saint-Jacques est un mollusque bivalves marins. Elle fait partie de la famille des pectinidés. Cela fait beaucoup de termes complexes, mais en fait cela signifie que les différentes espèces de cette famille peuvent s’appeler “saint-jacques”. Cependant, celle dont on parle, la Pecten maximus, est la plus prisée.

Ensuite, l’appellation “Coquille Saint-Jacques” serait liée à Saint-Jacques de Compostelle. En effet, les pèlerins seraient revenus avec des coquilles, en guise de souvenir. On lui attribue des pouvoirs de chance et de fécondité. Le coquillage a alors pris le nom de Coquille Saint-Jacques. Le symbole de la coquille se renforce, on le retrouve dans de nombreuses œuvres d’art et d’architecture.

Saint-Quay-Portrieux : capital de la coquille Saint-Jacques

St-Quay : un vivier pour des noix de St-Jacques d’exception

Du Cap Fréhel à Bréhat, les 150 000 hectares de la Baie de Saint-Brieuc en font le deuxième gisement français de Coquilles Saint-Jacques. La première place revient à la Baie de Seine. Réserve Naturelle depuis 1998 et d’ailleurs la plus grande de Bretagne, la Baie de Saint-Brieuc œuvre pour la biodiversité, la protection et le respect des espèces.

En plus d’être une chouette station balnéaire avec sa piscine d’eau de mer, la ville de Saint-Quay-Portieux bénéficie d’un port optimal pour la pêche. Idéalement situé et bien équipé, il est dans le top 5 des 37 criées françaises. Ainsi, pas moins de 3000 tonnes de coquilles ont été pêchées en 2020. C’est un véritable trésor à la fois économique pour le territoire, mais aussi gastronomique. La coquille Saint-Jacques de Saint-Quay-Portrieux a obtenu une double certification, celle de l’indication géographique protégée (IGP) mais aussi le Label Rouge. Gage de sa qualité, c’est le premier coquillage français à être certifié.

La St-Jacques en fête : festival de la coquille

La coquille de St-Quay est tellement une fierté qu’un festival en son honneur est organisé. Tout habitant de la Baie de Saint-Brieuc a entendu parler de la Fête de la Coquille. Vous allez nous dire, des fêtes pour les fruits de mer, ce n’est pas ce qui manque en Bretagne ! Elle est organisée chaque année en avril dans un des trois ports coquilliers du département, Paimpol, Erquy ou Saint-Quay-Portrieux.

Pendant deux jours, vous pouvez acheter des noix en direct d’une fraîcheur inégalée tout en vous déhanchant au rythme des concerts et autres festivités. C’est également une occasion pour déguster des noix de Saint-Jacques préparées à la minute par des chefs cuisiniers. Fort de son succès, la fête de la Coquille Saint-Jacques, c’est plus de 50 000 visiteurs, 15 tonnes de coquilles vendues et pas moins d’une dizaine de concerts.

Coquille Saint-Jacques : une pêche réglementée

Si la coquille Saint-Jacques est un produit d’exception, c’est aussi un produit dont la pêche est réglementée depuis les années 1970. Elle est réglementée en temps, en quantité et en espace de pêche. Par exemple à Saint-Quay, les sorties sont de 45 minutes, 2 fois par semaine. La taille minimale des coquilles doit être de 10,2 cm, sinon elles sont remises à l’eau.

Le matériel doit lui aussi respecter certaines règles : taille du bateau, puissance et taille de la drague. L’objectif est d’aller au maximum vers une pêche raisonnée. C’est d’ailleurs pour cela que la pêche se fait entre novembre et mai, en dehors de la période de reproduction. Ça tombe bien, on trouve donc des Saint-Jacques pendant les fêtes.

Il existe quelques pêcheurs encore davantage engagés pour une pêche durable. Ils pratiquent la pêche en plongée. Certes les rendements ne sont pas les mêmes que la pêche classique, mais l’objectif est avant tout de préserver l’environnement. Un d’entre eux, Tony, avait fait parler de lui à Saint-Malo.

Comment déguster la coquille Saint-Jacques ?

Pour finir, il est temps de vous mettre l’eau à  la bouche ! En plus d’être un produit délicieux, la coquille est bonne pour la santé !  La coquille Saint-Jacques est un produit à déguster avec simplicité. Retenez ce mot, simplicité. Pas besoin de cuisine très complexe ou d’assaisonnement en tout genre. La coquille Saint-Jacques peut se déguster crue, en carpaccio. Ressentir avec subtilité toutes les saveurs et ce petit goût de noisette : quel bonheur !

Cuites, les noix de Saint-Jacques peuvent être poêlées dans du beurre. Accompagnées d’une fondue de poireaux, et voilà une superbe entrée. Et pour la touche finale, servez-la dans une coquille. Vous pouvez en utiliser des vraies, mais des petits plats en forme de coquilles se trouvent également dans le commerce.

Alors, la coquille sera-t-elle au menu de vos repas de fêtes ? D’ailleurs, pas besoin d’occasion spéciale pour se faire plaisir et se régaler. Et si vous voulez découvrir les coquilles Saint-Jacques de Saint-Quay-Portrieux, profitez-en pour vous balader dans le reste des Côtes-d’Armor !

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues