Où faire la cueillette des champignons en Bretagne ?

Culture Où faire la cueillette des champignons en Bretagne ? crédit photo - © Pixabay

Feuilles qui tombent et feuilles qui craquent sous les pas, soupe à la citrouille et retour des gros pulls, l’heure de l’automne a sonné. Et qui dit automne dit aussi champignons ! Pour les gourmands et les amoureux de la nature, une petite virée cueillette fait le plus grand bien. Entre endroits réglementés et présence de telles ou telles variétés, Port d’Attache vous donne un petit coup de pouce pour savoir où faire la cueillette des champignons en Bretagne. À vos paniers !

Dans quels endroits poussent les champignons ?

Tout d’abord, intéressons-nous aux endroits où poussent les champignons. Si l’on pense instinctivement aux forêts et aux sous-bois, c’est parce que ce sont des zones avec des conditions optimales. La présence d’arbres et l’humidité stimulent leur pousse. Ensuite, le type d’arbre et les caractéristiques physiques et chimiques du sol influent sur les variétés de champignons qui vont se développer.

Moins courant, les champignons peuvent se développer dans des prairies et champs, près des sols marécageux, ou tout simplement sous un sapin ou un chêne. Cependant, il s’agit souvent de seulement quelques champignons épars, pas assez pour en faire le repas du soir. Aussi, les conditions climatiques, notamment la pluie et le vent, vont fortement impacter la pousse des champignons dans ces endroits, moins protégés qu’en zone forestière.

Où a-t-on le droit de cueillir des champignons ?

Ensuite, il est primordial d’être renseigné quant à la réglementation sur le ramassage des champignons en Bretagne. En effet, d’après la loi, les champignons appartiennent au propriétaire du lieu sur lequel ils poussent. Ainsi, lorsque vous vous aventurez en forêt, il est toujours bien de savoir à qui celle-ci appartient. Cela ne vous viendrait pas à l’idée de vous infiltrer dans le jardin de votre voisin pour ramasser ses champignons ! En forêt, c’est un peu pareil !

Les forêts domaniales : ouvertes au grand public

Si vous en avez la possibilité, le mieux est d’aller dans les forêts dites domaniales, c’est-à-dire les forêts qui appartiennent au domaine public. Là-bas, vous serez certain que la cueillette des champignons est autorisée. Néanmoins, il y a bien évidemment des règles. La quantité, sauf réglementation locale, est de 5 litres par personne et par jour. Aussi, certains départements mettent en place des réglementations spécifiques. En Ille-et-Vilaine, il est interdit de cueillir dans les forêts domaniales le mardi et le jeudi par exemple.

Les autres forêts : des réglementations variables

Ensuite, il y a également des forêts non-domaniales. ​​Elles peuvent être départementales, gérée par une structure, voire totalement privées. Cependant, certaines d’entre-elles autorisent la cueillette. Dans la plupart des cas, une autorisation est nécessaire. Parfois, cela passe par l’achat d’un permis : une preuve sans laquelle vous pourrez recevoir une amende si vous êtes contrôlés

Pour des forêts domaniales ou privées, le mieux est de se rapprocher des mairies des villes concernées. Cela permet notamment de connaître l’agenda des chasseurs et de leurs jours de battues et de permettre une cohabitation avec les cueilleurs. Aussi, cela vous permettra de découvrir s’il y a eu des arrêts préfectoraux récents pour une quelconque raison. Vous serez sûr d’être en règle et en sécurité.

La cueillette : des droits et des devoirs

Le droit de ramasser bolets et trompettes de la mort passe aussi par un devoir : respecter la flore. Éviter de trop piétiner les sous-bois ou encore maîtriser le geste pour cueillir le champignon permet de préserver la forêt.

Enfin, petit rappel : il est indispensable de faire preuve de prudence et de vigilance. Au moindre doute, on demande l’avis d’un pharmacien, tout en faisant attention de ne pas mélanger les champignons pour lesquels on est sûr et ceux pour lesquels on doute.

Maintenant, vous êtes prêt pour aller ramasser les champignons à travers la Bretagne !

Où cueillir des champignons dans les Côtes-d’Armor ?

Si vous désirez partir à la conquête des champignons dans le département des Côtes-d’Armor, voici les endroits à privilégier :

Quelles sont les forêts domaniales des Côtes-d’Armor ?

Premièrement, il y a la forêt de Plédéliac, appelée forêt de Saint-Aubin La Hunaudaye à proximité de Lamballe. C’est le spot idéal si vous êtes friand de bolets, de cèpes de Bordeaux ou de girolles.

Près de Dinan, on trouve la forêt de Coëtquen. Une partie se trouve donc dans les Côtes-d’Armor, et une autre en Ille-et-Vilaine. Cette forêt regorge de cèpes de Bordeaux ! Autre œuvre de la nature : le chêne des Forts. Cet arbre serait vieux de plus de 400 ans.

Ensuite, dans le Centre Bretagne découvrez la forêt de La Prénessaye, aussi appelée Forêt de Loudéac. La quantité de champignons y est abondante, notamment des girolles. Petite remarque tout de même, une partie de la forêt est domaniale tandis que le reste est privé, surveillez les panneaux.

Les autres coins aux champignons des Côtes-d’Armor

À proximité de Guingamp, nous avons la forêt départementale d’Avaugour-Bois Meur. Circuits de randonnées, étangs, c’est un coin apprécié des promeneurs. La cueillette est limitée à 5 litres par famille, et autorisée les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés.

Bien qu’il n’ait pas l’appellation de forêt, le bois de Plédran n’en est pas moins un repaire idéal. La grande présence de chênes et de pins font pousser girolles, morilles mais aussi des cèpes.

À Plaintel, le Bois des Mauriers rime avec le partage. La société de chasse locale et le conseil général, propriétaire de la forêt, ont signé un accord. Ainsi, le samedi et le lundi sont strictement réservés aux chasseurs, tandis que les autres jours c’est quartier libre pour promeneurs, joggeurs, cueilleurs ou même cavaliers.

La forêt de Lorge, à 25 kilomètres au sud de Saint-Brieuc, est un cas de domaine privé qui autorise tout de même la cueillette. Il faut pour cela demander une attestation aux gardes et les jours de cueillette seront plus restreints qu’en forêt domaniale. Néanmoins, c’est aussi un moyen d’avoir moins de cueilleurs et de remplir son panier plus facilement.

Dernier spot costarmoricain, et cette fois-ci pas besoin de s’aventurer en forêt. La campagne de Quintin est riche en champignons. Vous trouverez cèpes et coulemelles aux pieds des arbres, le long des prés : le secret, c’est de bien chercher. Et puis, si votre cueillette n’est pas fructueuse, vous pouvez toujours vous rendre à La Pleuroterie, une production bio et une vente en direct de champignons.

Où ramasser des champignons dans le Finistère ?

Passons maintenant aux forêts du département du Finistère. Des départements de Bretagne, c’est celui qui offre une terre la moins propice aux champignons, malgré des variétés très nombreuses. Mais ne vous avouez pas encore vaincu, des champignons vous pourrez en trouver :

Très connue, nous avons premièrement la forêt de Huelgoat, une forêt domaniale. Les variétés sont nombreuses : cèpes et bolets mais aussi girolles, clavaires ou pieds de moutons. Vous pourrez même y observer un champignon gigantesque : le rocher champignon.

Un peu plus vers l’ouest, rendez-vous à la forêt domaniale du Cranou. Des sorties cueillette sont organisées de temps en temps par des clubs ou simplement des passionnés.

Autres forêts domaniales, la forêt de Fréau et la forêt de Carnoët dans le Finistère Sud, à quelques kilomètres de Quimperlé. Cette dernière est également nommée la forêt de Toulfoën.

Où faire la cueillette aux champignons dans le Morbihan ?

Il est temps de passer au Morbihan et ses endroits phares pour la récolte de champignons.

Quelles sont les forêts domaniales du Morbihan ?

Le département compte deux forêts domaniales idéales pour le ramassage : la forêt de Pontcallec (ou Pont Calleck), à proximité de la frontière avec le Finistère, et la forêt de Camors, au cœur des terres morbihannaises. Cèpes, bolets, lactaires…les variétés sont nombreuses.

Les forêts morbihannaises privées parfaites pour la cueillette

Découvrez ensuite la forêt de Quénécan, dans le top 5 des plus grandes forêts de la région ! Située à la limite entre Morbihan et Côtes-d’Armor, c’est un incontournable pour les friands de bolets et cèpes. La cueillette est réglementée, notamment à travers une carte d’autorisation. Elle coûte environ 25€ et se trouve dans différents endroits à proximité.

La forêt de Lanouée, deuxième forêt de Bretagne en termes de superficie, vous ouvre également ses portes pour la cueillette. Privée, il faut tout de même acheter une carte et un macaron pour votre véhicule, pour une quinzaine d’euros.

Où trouver des champignons en Ille-et-Vilaine ?

Pour terminer cette expédition des champignons en Bretagne, last but not least, comme diraient nos voisins britanniques, passons au département de l’Ille-et-Vilaine. Les forêts domaniales sont nombreuses, il y a de quoi faire !

Commençons par l’un des symboles et ressources du patrimoine breton : la forêt de Brocéliande. Plus exactement la forêt de Paimpont, cette dernière est à cheval entre le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine. La plus grande forêt de la Bretagne est pourtant en très grande majorité privée. Sur 11 000 hectares, une zone d’un peu plus de 500 hectares est ouverte au grand public. Cette zone est située dans le Nord-Est de la forêt.

Puisqu’elles sont nombreuses, voici les autres forêts domaniales bretilliennes :

  • forêt de Saint-Aubin du Cormier ou forêt de Haute-Sève ;
  • forêt de Fougères ;
  • forêt de Liffré ;
  • forêt de Rennes ;
  • forêt du Mesnil ;
  • forêt de Montauban de Bretagne ;
  • forêt de Villecartier.

Et pour ceux qui en voudraient encore, la cueillette est également possible dans l’ensemble des espaces naturels sensibles du département. Forêt de la Corbière, Bois de Soeuvres, vallée du Canut, etc : il y aura forcément des champignons près de chez vous !

Alors, prêt à partir à la conquête des cèpes et bolets et autres champignons en Bretagne ? Pensez à prévoir des vêtements colorés et pourquoi pas un sifflet, on ne sait jamais ! Et qu’ils soient cueillis ou achetés dans le commerce, on vous propose une délicieuse recette de lieu jaune aux asperges avec des champignons.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues