Le Minor : découvrez la plus ancienne entreprise textile bretonne

Culture Le Minor : découvrez la plus ancienne entreprise textile bretonne crédit photo - © Le Minor

Port d’Attache aime la Bretagne, ce n’est pas une surprise. Et ce que Port d’Attache aime aussi, c’est parler de ceux qui partagent cet amour et cet ancrage breton. Fort de son passé maritime, la Bretagne a longtemps habillé les marins. Certaines entreprises ont traversé le temps avec succès. Aujourd’hui cap sur Le Minor, la plus ancienne entreprise textile de Bretagne !

L’histoire de la marque Le Minor

Le Minor : qu’est-ce qu’une bonneterie ?

Tout d’abord, peut-être vous demandez-vous qu’est-ce qu’une bonneterie ? Une entreprise de bonnet ? Non. Une entreprise de bouton ? Non plus. En fait, le terme « bonneterie » désigne une entreprise de textile. Plus précisément, la bonneterie est spécialisée dans les textiles en maille. En coton, en laine ou en lin, elle fabrique pulls et gilets, tricots comme les appellent nos grands-mères. Mais aussi t-shirts, vestes ou chaussettes. Le Minor c’est donc des hauts principalement, pour hommes et femmes : du pull marin au pull officier en passant par l’indétrônable marinière ou l’authentique kabig breton.

Le Minor et ses 100 ans d’histoire

En 1922, le premier chapitre de l’épopée Le Minor s’écrit avec la création de la MBL : la Manufacture Bonneterie Lorientaise. Les pulls marins, conçus pour les hommes de la mer, deviennent rapidement emblématiques. Au fil des décennies, l’entreprise fusionne avec Le Minor en 1982 et s’établit à Guidel dans le Morbihan. Ce qui n’était autrefois qu’une petite entreprise dédiée aux marins évolue pour devenir non seulement une marque grand public, mais également une fierté de la région. Au fil du temps et de la mode, cette marque a su conserver ses valeurs et son artisanat, se forgeant une identité forte. Cet héritage s’est récemment vu couronné par le label « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

Le Kabig : le produit phare

Ensuite, comment parler de Le Minor sans parler de son produit phare : le kabig breton ? Fabriqué à partir de drap de laine, ce manteau allie chaleur et imperméabilité. Son design est inspiré des vêtements traditionnels portés par les pêcheurs à pied et les goémoniers. Les boutons caractéristiques ajoutent une touche d’authenticité à ce vêtement intemporel. Le kabig est sorti de son contexte marin pour conquérir le monde de la mode moderne, pour hommes, femmes et enfants. Des coupes modernisées et de nouvelles couleurs, mais tout en conservant la qualité et la praticité d’antan.

Le succès de Le Minor en 3 dates

Si Le Minor est une marque qui ne vous parle pas, voici 3 dates et anecdotes qui témoignent pourtant de son rayonnement :

  • 1970 : Marché de la Marine Nationale. Pendant plus de 40 ans, Le Minor va fabriquer le jersey réglementaire de la Marine Nationale. C’est un symbole fort pour la marque et son histoire, qui témoigne de la confiance qui lui était accordée. Aujourd’hui, le mythique pull continue d’être confectionné dans les ateliers ;
  • 1989 : Exportation au Japon. Surprenant et pourtant ! Le Minor conquiert avec brio le Japon. Dans un pays où la tradition et l’élégance se rejoignent, la marinière bretonne séduit les femmes japonaises ;
  • 2020 : Exposition à l’Élysée. Autre moment de gloire pour la marque qui représente le Morbihan et la Bretagne à l’Élysée. Sélectionnée pour la première exposition du « Fabriqué en France », elle expose son emblématique pull 92012 écru-marine.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Minor (@leminor.fr)

Les vêtements Le Minor : des valeurs, des Hommes, un savoir-faire

Outre son histoire et ses succès, qui est vraiment Le Minor et quels sont ses produits ? C’est ce que nous allons découvrir.

Le Minor rime avec local et durable

Chez Le Minor, chaque fil est une histoire en soi. Le processus de fabrication est entièrement intégré dans les ateliers, du tricotage à la découpe et la couture. L’engagement envers le Made in France est fort. Le coton provient d’une des dernières filatures françaises, dans les Vosges. La laine quant à elle est soigneusement sélectionnée auprès de filatures européennes et la marque œuvre pour développer ses pulls en laine française. Par cette provenance de choix des matières premières, les vêtements sont de qualité et restent plusieurs dizaines d’années dans votre garde-robe.

Bouton cliquable vers Le Minor

Le style marin avec style

Ensuite Le Minor c’est le style marin, mais avec style ! Le bleu marine est resté, mais il s’est entouré de couleurs plus vives. Les pièces sont inspirées du passé mais adaptées aux besoins et aux goûts contemporains : coupes, couleurs, matières. Tout en conservant une essence maritime indéniable, on retrouve par exemple dans les meilleures ventes des pulls très colorés, des hauts aux rayures plus originales que la marinière classique.

Un savoir-faire qui se visite

Et si Le Minor peut être fier de ses valeurs et de son savoir-faire, l’entreprise invite d’ailleurs à visiter son atelier à Guidel. Tous les étés de juin à août, pendant les journées du patrimoine (les 16-17 septembre 2023), pendant toutes les vacances scolaires ou tout au long de l’année, sur réservation, tricotage du fil, vaporisation de la maille, coupe, remaillage : on y découvre les techniques d’antan. La boutique d’usine permet même de repartir avec des produits fraîchement confectionnés !

Alors conquis par la marque Le Minor ? Qu’on soit adepte ou non du style marin, force est de constater que ce n’est pas simplement une entreprise textile. C’est un gardien de l’héritage et du savoir-faire breton. Une entreprise qui est ancrée dans la région, comme Port d’Attache a à cœur de mettre en avant. Et après vous avoir parlé de style marin, connaissez-vous les superstitions des hommes de la mer ?

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues