Les maisons à pans de bois : emblématiques en Bretagne

Culture Les maisons à pans de bois : emblématiques en Bretagne crédit photo - © Remedios Valls

Dans les petites rues pavées des centres-villes bretons, il n’est pas rare de croiser ces charmantes maisons à pans de bois. Elles attirent l’œil autant qu’elles racontent une histoire vieille de plusieurs siècles. Découvrons ensemble ce patrimoine architectural unique avec l’histoire des maisons à pans de bois de Bretagne.

Qu’est-ce qu’une maison à pans de bois ?

L’histoire des maisons à pans de bois en Bretagne

Les maisons à pans de bois sont typiques de la Bretagne. Elles ont été construites de la fin du Moyen Âge au XVe, jusqu’à la fin de l’Ancien Régime au XVIIIe siècle. À cette époque, la pierre était chère et longue à acheminer. Le bois, au contraire, était une ressource abondante dans les alentours. C’ était donc une matière première idéale !

Au fil des siècles, le style et la structure des maisons à pans de bois ont évolué. Les sculptures des façades, sous les fenêtres, ou encore près des portes témoignent notamment des différentes dates de construction. Les maisons à pans de bois sont souvent colorées. Les poutres de bois étaient teintées avec des pigments, principalement dans les tons rouges et jaunes.

Ces maisons de bois et de torchis étaient rapides à construire mais elles étaient malheureusement très sensibles aux incendies. Si elles ont été au départ recouvertes et protégées par de l’enduit, leur construction a peu à peu décliné jusqu’à être totalement arrêtée.

Maisons à pans de bois et maisons à colombages : une différence ?

Mais peut-être êtes-vous plus familier avec l’appellation “maison à colombages” ? Bien que les termes « maisons à pans de bois » et « maisons à colombages » soient souvent utilisés de manière interchangeable, des distinctions subtiles existent.

Les maisons à colombages se trouvent plutôt en Alsace et en Normandie. Tandis que les maisons à pans de bois sont typiques de la Bretagne. Ces dernières se caractérisent par une construction plus haute ainsi que des étages en encorbellement. Cela signifie que les étages sont plus larges que le rez-de-chaussée. Cette technique permettant d’agrandir la surface des étages, tout en permettant de protéger les clients des échoppes.

Une autre différence réside dans les poutres de bois. Le colombage est constitué de poutres régulières, tandis que celles du pan de bois sont de différentes tailles.

Les villes bretonnes avec des maisons à pans de bois

Mais alors quelles sont les villes de Bretagne avec le plus de maisons à pans de bois ? C’est ce que vous allez découvrir. Néanmoins, il est important de préciser que suivant les sources, les chiffres varient. Préfectures, offices du tourisme, historiens : le comptage n’est pas le même, notamment parce que certaines maisons à pans de bois sont recouvertes d’enduit ou de ciment.

Rennes : la capitale de Bretagne en tête du podium

C’est à Rennes qu’on trouve le plus de maisons à pans de bois de Bretagne, environ 370 constructions. Elles sont principalement concentrées dans le centre-ville, ornant des lieux emblématiques tels que la Place du Champ Jacquet et la Rue Saint-Michel, la fameuse « Rue de la soif ». Il suffit de prendre un peu de recul et de lever la tête pour admirer cette architecture, qui est parfois un peu penchée… En levant le nez, vous apercevrez peut-être aussi les radis de Rennes, une autre curiosité bien que totalement différente !

Et si Rennes est toujours sur la première place du podium, l’histoire de ces maisons est marquée par le grand incendie de 1720. Plus de 800 maisons ont été détruites. Comme évoqué précédemment, de tels désastres ont conduit à l’adoption progressive de l’architecture en pierre.

Vannes : des maisons à pans de bois adorées des photographes

On passe ensuite dans le Morbihan. La charmante ville de Vannes compte environ 200 maisons à pans de bois, essentiellement situées dans le centre-ville intra-muros. Une promenade à travers ces ruelles pavées révèle la richesse de ce patrimoine, et notamment près de la cathédrale Saint-Pierre : un lieu très prisé des photographes !

Morlaix et ses maisons à pondalez

Morlaix, avec ses 127 maisons à pans de bois, dévoile des spécimens uniques appelés « maisons à pondalez ». Ces habitations, dont les deux plus connues sont la maison dite de la duchesse Anne, rue du Mur, et la Maison à Pondalez, Grand rue, présentent une conception particulière. En effet, la maison est comme coupée en 2 et un escalier permet de passer d’un côté à l’autre. Sans parler de la hauteur sous plafond attend une dizaine de mètres !

Vitré et sa maison de l’Isle

Ensuite, nous voilà à Vitré, avec 119 maisons à pans de bois. C’est une des villes de Bretagne où l’on trouve spécifiquement des maisons à pans de bois à porche. Cette avancée sur le trottoir soutenue par des poutres est idéale pour s’abriter du mauvais temps. On y trouve aussi la maison de l’Isle : une habitation singulière sans aucune maison mitoyenne qui semble trôner dans le centre de Vitré.

Dinan : les maisons à pans de bois sont Monuments Historiques

Pour finir ce top 5, nous avons la charmante petite ville de Dinan. Et si elle est dernière de ce classement des maisons à pans de bois en Bretagne, elle est première pour les maisons protégées en tant que Monuments Historiques ! Un véritable patrimoine que la ville conserve et protège. On compte ainsi 115 maisons, réparties en majorité sur la Place des Merciers ou encore sur le port.

Des villes de Bretagne où les maisons à pans de bois ont été détruites

Avant de conclure, il est important de souligner que de nombreuses autres villes ont, un temps, compté beaucoup de maisons à pans de bois. On peut évoquer Brest, Lorient et Nantes, où la quasi-totalité de ces habitations a été détruite lors de la Seconde Guerre mondiale.

Si vous les aviez déjà observées, on espère vous en avoir appris un peu plus sur les maisons à pans de bois de Bretagne ! D’ailleurs, les constructions contemporaines tendent à revenir à des matériaux naturels comme le bois : la boucle est bouclée. Et pour rester dans le domaine de l’architecture, découvrez une autre curiosité avec 13 monuments en petit format : les Miniatures de Domagné.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
121 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues