À la découverte des mystérieux Menhirs de Carnac

Exploration À la découverte des mystérieux Menhirs de Carnac crédit photo - © Thibault Poriel / SB

Ils sont célèbres autant qu’ils sont mystérieux, ils sont de simples pierres mais qui n’ont pourtant rien de banales, ils sont le sujet de divers mythes et légendes : j’ai nommé les menhirs. Aujourd’hui, nous partons direction le Morbihan pour découvrir le site mégalithique de Carnac. Particulièrement connu, si ce n’est le plus connu de la région, nous vous partageons un bout de son histoire. Plongeons dans l’univers énigmatique des menhirs de Carnac.

C’est quoi exactement les menhirs de Carnac ?

Menhirs et dolmens : l’histoire des alignements de Carnac

Les alignements de Carnac sont constitués de plusieurs centaines de menhirs, qui sont de grandes pierres de granit dressées, ainsi que de dolmens, qui sont des tombes en pierre. Pour ne plus confondre les deux, retenez ceci :

“le dolmen est couché et le menhir montant”

Le site de Carnac est réputé pour la quantité de menhirs présents. Au total, pas moins de 3000 menhirs sur plus de 4 km subsistent aujourd’hui. Ils sont protégés au titre des Monuments Historiques et un dossier a été monté pour qu’il soit classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Une preuve de son rayonnement mondial !

Ces monuments ont été érigés par les populations néolithiques entre -4000 et -3000 avant J.C. Les menhirs de Carnac sont souvent alignés en rangées parallèles, d’où leur nom d' »alignements ». Ils peuvent mesurer plusieurs mètres de hauteur et pèsent plusieurs tonnes. Certains de ces menhirs sont décorés de gravures et d’inscriptions, ce qui en fait des témoignages précieux de la culture et des croyances de l’époque.

Un mystère bien gardé

Si les menhirs de Carnac attisent autant la curiosité, c’est parce qu’on sait peu de choses à leur propos. Pourquoi et comment ces pierres ont été mises ici ? Quelle est leur signification ? Tout ceci est un mystère. Les archéologues et les chercheurs ont émis diverses théories sur leur fonction, allant de croyances religieuses à des fonctions funéraires ou astronomiques. Certains pensent que les alignements avaient une fonction cérémonielle ou religieuse, utilisés pour des rituels ou des cultes liés aux cycles de la nature ou au calendrier solaire. Ce sont toutes ces légendes qui apportent du charme au site et contribuent au folklore de la région.

Les différents sites de menhirs à Carnac

Si Carnac représente la plus forte concentration de mégalithes du monde, il ne faut pas s’imaginer tous les menhirs en un seul et même endroit. On a ainsi différents sites, différents alignements. Voici les principaux :

L’alignement du Menec : le plus grand

Tout d’abord, le site du Menec. C’est le plus grand, avec environ 1 100 menhirs répartis sur 11 rangées parallèles qui s’étendent sur près de 1,1 km. Les menhirs les plus hauts du Menec atteignent 4 mètres de hauteur. Ce site offre une vue impressionnante sur les alignements et permet aux visiteurs d’admirer de près ces imposantes pierres dressées. Il est également possible de rejoindre le sommet d’un monticule sur le site du Menec, où l’on peut avoir une vue panoramique sur l’ensemble des alignements de Carnac et apprécier l’ampleur de cet incroyable site préhistorique.

Le site de Kermario : le plus fréquenté

On continue avec le site de Kermario qui est le plus connu et de ce fait le plus fréquenté. Il abrite 982 menhirs, répartis sur 10 rangées. Certains des menhirs de Kermario sont décorés de gravures et d’inscriptions, ce qui les rend particulièrement intéressants à étudier. Ce site a subi plusieurs dégradations : construction d’une ferme, d’une route départementale, d’un étang. Il reste cependant très intéressant et épatant.

L’alignement de Kerlescan : le mieux conservé

Enfin, le site de Kerlescan, le plus petit mais aussi le mieux conservé. Il abrite environ 550 menhirs répartis sur 13 rangées sur près de 400 mètres. Ce site est également connu pour son dolmen et son cromlech, c’est-à-dire des menhirs placés en cercle. Kerlescan offre une ambiance plus intime et permet aux visiteurs de se rapprocher des menhirs et de ressentir l’atmosphère mystérieuse de ces monuments néolithiques.

Comment venir et visiter les alignements de Carnac ?

On ne fait que parler des “menhirs de Carnac” mais les mégalithes se trouvent également sur la commune de La Trinité-sur-Mer. Les deux villes sont dans le Morbihan, sur la côte entre Lorient et Vannes, à une quarantaine de minutes de route. Pour s’y rendre, le mieux est la voiture.

Une fois sur place, la visite des alignements de Carnac se fait à pied. Des sentiers balisés permettent de se promener le long des rangées de menhirs et de découvrir ces impressionnantes pierres dressées. Des panneaux d’information sont présents sur les sites pour en apprendre davantage sur l’histoire et la signification possible des alignements. Cependant, en fonction de la période, les conditions sont différentes :

  • D’octobre à mars, les menhirs de Carnac se visitent de façon libre et gratuite ;
  • À la belle saison (avril – septembre), seules des visites guidées payantes donnent l’accès au lieu. L’objectif est en effet de préserver le lieu et de limiter l’afflux de touristes.

Afin de se déplacer entre les sites et de les découvrir d’un autre point de vue, des petits trains et cars sont mis en place.

Les autres sites mégalithiques de Bretagne

Outre les alignements de Carnac, la Bretagne abrite de nombreux autres sites mégalithiques qui valent également le détour.

Le site de Locmariaquer dans le Morbihan

Le site de Locmariaquer, également situé dans le Morbihan, est un autre site mégalithique majeur en Bretagne. Il abrite notamment la Table des Marchands un dolmen imposant datant du Néolithique, ainsi que le Grand Menhir brisé d’Er Grah, qui est le plus grand d’Europe avec ses 20 mètres de haut quand il était dressé.

Le cairn de Barnenez dans le Finistère

Ensuite, autre incontournable dans le domaine, on peut citer le cairn de Barnenez, situé dans le Finistère à Plouezoc’h. Avec ses 75 mètres de long et ses 9 mètres de haut, il est impressionnant et fait partie des plus grands mausolées mégalithiques d’Europe. Il abrite des chambres funéraires datant du Néolithique et offre une vue panoramique sur la mer.

Les sites mégalithiques en Ille-et-Vilaine

En Ille-et-Vilaine, un des sites les plus connus est le site mégalithique de Saint-Just. C’est l’un des plus grands d’Europe : il s’étend sur près de 7 km. Ils se situent entre Redon et Rennes.

Enfin, parlons du dolmen de la Roche-aux-fées. Situé en Ille-et-Vilaine à Essé au sud-est de Rennes, il est considéré comme le plus grand dolmen de France. Avec une vingtaine de mètres de large et ces pierres en parfait équilibre, ce dolmen pique notre curiosité. Étonnant, apaisant, mystique et tout droit sorti d’une légende, le dolmen de la Roche-aux-fées a ce quelque chose d’inexplicable : il faut le voir pour comprendre.

Alors, convaincu pour aller voir ou revoir les Menhirs de Carnac ? Ou bien de partir à la découverte d’un des autres sites mégalithiques de Bretagne ? Qu’on soit ou non passionné d’histoire, ces menhirs et dolmens font partie du passé lointain de la Bretagne et ajoutent leur pierre à l’édifice de l’histoire de la région, sans mauvais jeu de mots ! Et une fois dans le Morbihan, pourquoi ne pas partir à la découverte de l’isthme de Penthièvre ?

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues