Découvrez les meilleures Rues de la Soif de Bretagne

Culture Découvrez les meilleures Rues de la Soif de Bretagne crédit photo - © Wikimedia Commons - madras91

La Bretagne est pleine de clichés, et s’il y en a bien un qui nous colle à la peau, c’est celui de notre attrait pour l’alcool. Et bien que nous ne soyons pas la région avec le plus de bars par habitants (coucou nos amis Corses), il fallait bien un peu de vrai dans tout ça. Aujourd’hui, nous partons donc à la découverte des rues de la soif mythiques de Bretagne ! Celles à ne pas louper et où trinquer !

Rue de la soif : d’où vient cette expression ?

Imaginez-vous en train de faire un barathon dans la Rue de la Soif. Des mots et expressions familiers ? Pas vraiment ? On vous explique tout ! Une « rue de la soif » désigne généralement une rue au sein d’une ville, réputée pour sa concentration de bars, de pubs, et autres établissements nocturnes. Il s’agit d’une rue qui prend vie la nuit. Elle s’éclaire des devantures des établissements et s’anime des conversations, des va-et-vient de la foule mais surtout de la musique plus ou moins forte. Un endroit animé qui devient même un joyeux brouhaha incirculable certains jeudis soir, soirs de matchs ou soirs de fête de la musique. En bref, vous l’aurez compris, on appelle rue de la soif une rue où se rassemblent ceux qui ont soif de boissons, de bonne ambiance, de fête et de rencontres.

Les rues de la soif mythiques de Bretagne

Rennes : première rue de la soif de France

À Rennes, près de la place Saint-Anne, la rue Saint-Michel est un mythe à elle seule ! Avec un bar tous les 7 mètres, elle détient la plus grande concentration de France de bars au mètre carré. Rennes se vante également d’être la ville bretonne avec le plus grand nombre de bars, totalisant plus de 180 établissements. Cette vie nocturne rennaise s’explique notamment parce que c’est une ville étudiante.

Lorient est dans la place des rues de la soif

Les ports de Lorient sont connus, mais pour la fête, c’est sur la Place Jules Ferry que l’on peut vivre l’effervescence des rues de la soif. La ville se glorifie d’être championne numéro un française du nombre de bars par habitant, pour les villes de plus de 20 000 habitants. Les Lorientais savent comment faire la fête, et la Place Jules Ferry en est la preuve vivante.

Brest : ça débite au bout du monde

Ensuite, on passe dans le Finistère et plus précisément dans la ville de Brest. Ville particulièrement étudiante, les jeunes se donnent souvent rendez-vous dans la Rue Jean Jaurès. Un débit de boissons tous les 28 mètres donne à cette rue le surnom de rue de la soif bien mérité. Si vous êtes venu visiter Brest, vous pourrez aussi visiter quelques-uns de ses bars car la ville se classe comme la deuxième ville avec le plus grand nombre de bars en Bretagne. La mer n’est pas la seule chose qui déferle à Brest !

Dinan : la petite ville médiévale s’impose

Enfin, une dernière rue de la soif mythique en Bretagne et qui fait souvent parler d’elle : la Rue de la Cordonnerie à Dinan. C’est une petite rue très animée. Elle devient « the place to be » pour les curieux en quête d’amusement et de boissons. Une rue animée au cœur d’une cité historique, visiter Dinan offre une expérience unique aux amateurs de soirées bretonnes authentiques.

Les autres villes qui se distinguent pour leurs bars

Avant de finir et comme la Bretagne ne se limite pas à ses rues de la soif, voici quelques autres villes qui se distinguent pour leurs bars et leur vie nocturne :

  • Rendez-vous à Lannion (22) : Se hisse à la deuxième place pour la densité de bars par habitant en Bretagne : 13,9 pour 10 000 habitants ;
  • Explorer Saint-Brieuc (22) : En troisième position du nombre de bars par habitant : 13,8 pour 10 000 habitants ;
  • Visiter Saint-Malo et Fougères(35) : Deux destinations bretonnes qui ont, elles aussi, un nombre de bars conséquent et qui promettent de bonnes soirées et une bonne ambiance.

Pour aller trinquer ou simplement pour la culture, on espère que cet article servira au plus grand nombre. Une chose est sur : la Bretagne est conviviale et n’a pas besoin de ses rues de la soif et de l’alcool pour le prouver ! Et maintenant pour rester dans le même sujet, pourquoi ne pas découvrir toutes les distilleries de Bretagne ?

Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
128 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues