Visiter le Fort La Latte : immersion dans 8 siècles d’histoire

Exploration Visiter le Fort La Latte : immersion dans 8 siècles d’histoire crédit photo - © Château de la Roche Goyon

“Oyez, oyez, preux chevaliers et gentes dames” ! Nul besoin d’être un passionné d’histoire pour être quelque peu intrigué par le Moyen-âge et l’architecture que cette époque nous a laissée. Château fort et pont-levis, c’est dans les Côtes d’Armor que nous partons découvrir le majestueux Fort La Latte. Également connu sous le nom de Château de la Roche Goyon, cet édifice aux 8 siècles d’histoire est un incontournable de la région. Comment organiser votre visite au Fort La Latte ? Suivez le guide !

Fort La Latte et Château de la Roche Goyon : 2 noms pour un édifice remarquable

Un château exceptionnel en son genre

Que vous préfériez l’appeler Fort La Latte ou le Château de la Roche Goyon peu importe. Ce qui est certain, c’est que c’est un édifice impressionnant et mythique en Bretagne. Par son architecture, sa position stratégique et son état de conservation, Fort La Latte continue de susciter l’intérêt. Le château, perché sur les falaises de Plévenon, semble être posé là, tel un gardien immuable du temps. À près de 70 mètres au-dessus de la mer, il domine fièrement les alentours et offre une vue imprenable sur la côte.

Salle des gardes, chapelle, donjon, corps de garde, tour des archers, logis, écuries. Le tout accessible par deux ponts-levis. Le fort est imposant et très bien conservé. Les éléments témoignent de son passé, comme le four à rougir les boulets de canon qui évoquent les fonctions militaires.

Les différentes vies du Fort La Latte

Découvrons maintenant l’histoire du Fort La Latte ; devrais-je plutôt dire les histoires ! Si la construction du Château de la Roche Goyon a débuté entre 1340 et 1360, il a connu tout un tas de péripéties et de vies mouvementées. Pillé, ravagé et incendié à la fin du 16e siècle, il fut ensuite reconstruit. Il a servi de prison avant d’être déclassé par le ministre de la guerre en 1890, ce qui l’a peu à peu laissé à l’abandon. Enfin, en 1925, il fut classé monument historique, et depuis, son histoire mouvementée en fait un lieu à part, témoin de ses fonctions aussi bien militaires et politiques que résidentielles et économiques.

Aujourd’hui, les lieux continuent de vivre à travers le petit écran et le septième art. Visiter le Fort La Latte c’est se rendre sur le décors de dizaines et dizaines de films, séries, clips, publicités et émissions TV. Le dernier en date est le film Les Trois Mousquetaires réalisé par Martin Bourboulon, avec la talentueuse Eva Green et François Civil. Saurez-vous apercevoir le fort sur les séquences ?

Les incontournables du Château de la Roche Goyon

Visiter le Fort La Latte, c’est profiter de la vue qu’il offre mais surtout voir le jardin et le potager avec les très nombreuses espèces de fleurs et plantes médicinales, passer sur les ponts-levis, voir les anciennes écuries, monter les escaliers du donjon pour observer les reconstitutions de scènes, ou monter encore tout en haut pour avoir un point de vue imprenable sur les alentours.

Tout se visite, à l’exception du logis seigneurial qui est la demeure des propriétaires, car le fort est privé et appartient à la famille Joüon des Longrais. C’est d’ailleurs les visiteurs qui permettent d’apporter des fonds pour l’entretien et la rénovation des lieux.

Comment visiter le Fort La Latte ?

Des visites organisées tout au long de l’année

Ensuite, voici quelques informations pratiques et les choses à savoir pour visiter les lieux. Le Fort La Latte est le château le plus visité des Côtes d’Armor, et même le plus visité de Bretagne après le Château des Ducs de Bretagne à Nantes. Les lieux sont ouverts une bonne partie de l’année, mais cependant avec des horaires variables.Bouton cliquable vers le Fort La LatteLa visite peut se faire de façon libre, ou guidée. D’ailleurs, en été, votre guide pourra être vêtu en tenue d’époque ! C’est aussi pendant la saison estivale qu’a lieu le festival les Grandes Médiévales, événement qui attire du monde au château.

Visiter le Fort La Latte se fait uniquement sur entrée, mais pas de réservations nécessaires puisque la billetterie est uniquement sur place.

Organiser sa venue au Fort La Latte

Que vous soyez de passage dans les Côtes d’Armor pour le week-end, habitant du coin ou venu spécialement pour le Château de la Roche Goyon, deux moyens principaux s’offrent à vous pour visiter les lieux.

D’une part, vous pouvez venir en voiture. Un parking est disponible sur place. Plévenon se situe à environ :

  • 50 min de Saint-Brieuc ;
  • 2h20 de Brest ;
  • 1h30 de Rennes ;
  • 1h de Saint-Malo ;
  • 2h10 de Vannes et Lorient.

D’autre part, vous pouvez venir à pied. En effet, le GR34, célèbre sentier des douaniers, passe au pied du château. Pour une petite sortie randonnée, la visite du Fort La Latte peut faire office d’une halte culturelle et historique.

Et que faire aux alentours de Plévenon ?

Et une fois sur place, quels sont les autres lieux d’intérêts et activités à faire ? Tout près, avis aux amateurs de fromages, il y a la visite d’une fromagerie locale. Vous trouverez également des options d’hébergement et de restauration pour prolonger votre séjour.

Surtout, nous vous conseillons d’explorer les alentours. À vous de choisir : vers l’ouest le Cap Fréhel avec son phare et le Cap d’Erquy avec ses nombreuses petites plages, vers l’est Saint-Cast-le-Guildo, ses plages, bouchots et parcs à huîtres.

Alors, envie de visiter le Fort La Latte ? Dépaysement et voyage dans le temps garantis. Et si le beau temps est au rendez-vous, de magnifiques photos souvenirs en perspective ! Et pour faire le tour des châteaux de la région, pourquoi ne pas poursuivre avec le Château de Josselin ?

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
141 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues