Les meilleurs spots pour observer les oiseaux en Bretagne

Environnement Les meilleurs spots pour observer les oiseaux en Bretagne crédit photo - © Yannick Derennes

Libres comme l’air et majestueux : les oiseaux sont des animaux intrigants et passionnants. En Bretagne ils sont nombreux, à l’année ou de passage pour les espèces migratrices. Des Fous de Bassan aux Macareux Moine en passant par les Cigognes, envolons-nous vers les meilleurs spots pour observer les oiseaux en Bretagne.

Voir des oiseaux dans le Finistère

Les oiseaux de l’Île d’Ouessant

Tout d’abord, l’Île d’Ouessant. Située à l’extrême ouest du Finistère, elle est un site incontournable des amateurs d’ornithologie. Sa position de “bout du monde” est stratégique pour les oiseaux migrateurs. Le Centre d’Étude du Milieu Ouessantin (CEMO) y est établi et permet d’étudier la biodiversité de l’île. Armé de jumelles, rendez-vous dès l’automne pour observer de nombreuses espèces : Fous de Bassan, Pingouin torda, Puffin, ou encore Faucon pèlerin, etc. À la tombée de la nuit, le phare du Créac’h est le repaire des passereaux, vous pourrez en voir par centaines !

La réserve ornithologique du Cap Sizun

Ensuite, continuons avec la Réserve du Cap Sizun, située à Goulien, tout près de la pointe du Raz. Elle abrite des oiseaux du grand large, notamment le Guillemot de Troïl et le Fulmar boréal, mais aussi des oiseaux des côtes comme le Cormoran huppé ou, plus classique, le Goéland. Des oiseaux rares tels que le Crave à bec route ou le Faucon pèlerin y sont également présents. Les sentiers de randonnée qui longent la côte offrent des vues panoramiques sur ces oiseaux évoluant au-dessus de la mer.

Baie de Goulven : les oiseaux aquatiques

Dans le nord du Finistère, rendez-vous dans la Baie de Goulven pour voir de près Cygnes, Aigrettes, Chevaliers gambette, Aboyeurs et autres oiseaux au nom rigolo. Différentes espèces de canards peuplent également le territoire. Les dunes et les vasières de la baie sont en effet des lieux d’alimentation importants pour de nombreuses espèces. Au total, pas moins de 40 000 oiseaux sont de passage tous les ans.

Où observer les oiseaux dans les Côtes d’Armor ?

L’Archipel des Sept-Îles : royaume des Fous de Bassan

Au large de Perros-Guirec, l’Archipel des Sept-Îles est un véritable sanctuaire pour les oiseaux marins. Créée par la LPO en 1912, la réserve abrite plus de 50 espèces. C’est le seul et unique endroit au monde où se reproduisent les Fous de Bassan, d’ailleurs très impactés par la grippe aviaire de ces derniers temps. Parmi les autres espèces, comment ne pas citer l’emblématique Macareux moine ou encore le petit Pingouin torda ? Les bateaux touristiques permettent d’approcher au plus près ces îles préservées, offrant ainsi des observations exceptionnelles. Seule l’Île aux Moines est accessible.

Plus de 100 espèces en Baie de Saint-Brieuc

Plus à l’est, la Baie de Saint-Brieuc, avec ses vastes étendues de vasières et de prés-salés, constitue un habitat important pour de nombreux oiseaux migrateurs, qui hibernent ou y font une halte. Huitrier-pie et divers passereaux : les espèces sédentaires y sont également nombreuses. Les marées influencent l’apparition de nombreuses espèces, faisant de cette baie un lieu d’observation privilégié.

La réserve ornithologique du Cap Fréhel

Le Cap Fréhel, sur la côte nord de la Bretagne, est un coin prisé des oiseaux et donc une destination incontournable pour les amateurs d’ornithologie. Ce promontoire rocheux est un lieu de passage pour de nombreux oiseaux migrateurs, tels que les Guillemots de Troïl ou les Fulmars boréaux. Mouettes, Goélands et Cormorans sont observables tout au long de l’année.

Les endroits pour admirer les oiseaux dans le Morbihan

Marais de Séné : oiseaux hauts sur pattes

La réserve des Marais de Séné, près de Vannes, est un écosystème remarquable pour l’observation des oiseaux. Sur plus de 500 hectares, Spatules blanches, Avocettes, Sternes, etc passionnent les amateurs. Les oiseaux migrateurs, tels que les Barges à queue noire et Échassiers, font également escale dans cette zone humide. Sur place, vous pouvez opter pour une visite libre ou une visite guidée, qui permet d’en apprendre plus sur chaque espèce et leur mode de vie.

La réserve de Koh Kastell : fief des goélands bruns

Ensuite, direction Sauzon, sur l’île de Belle-Île-en-Mer. Au sud de la célèbre Pointe des Poulains se trouve une presqu’île de 17 hectares : la réserve de Koh Kastell, ou réserve du Vieux Châteaux en français. Elle abrite la plus grande colonie de Goélands bruns de Bretagne. Son cousin le Goéland argenté y est présent, ainsi que le Cormoran huppé ou le Fulmar boréal. Des visites guidées sont proposées de mars à août pour découvrir le site.

Observer des oiseaux en Ille-et-Vilaine

La Baie du Mont Saint-Michel : des oiseaux breto-normands ?

Si la propriété du Mont lui-même fait parler, la Baie du Mont Saint-Michel, quant à elle, est à cheval sur la Bretagne et la Normandie, assurément. Les immenses étendues de sable et de vase sont une aubaine pour les oiseaux. Ils y trouvent en effet une quantité abondante de nourriture. Selon les derniers chiffres, plus de 70 000 oiseaux peupleraient la Baie en hiver. Parmi eux : petits Échassiers, Oies, Canards, Goélands, Cormorans, Grèbes huppés…D’ailleurs, ces comptages se font par 2 associations, une normande (Groupe Ornithologique Normand) et une bretonne (Bretagne Vivante).

Réserve naturelle régionale du marais de Sougéal

Non loin du Mont Saint-Michel, nous voici maintenant à la réserve naturelle régionale du marais de Sougéal. À proximité du Couesnon, c’est un territoire optimal pour les oiseaux. Canards, Cygnes, Échassiers ou encore les majestueuses Cigognes y sont recensés. Et si le marais de Sougéal bénéficie de cette richesse ornithologique, c’est grâce à sa proximité avec le Mont. C’est donc une bonne alternative si vous souhaitez éviter l’afflux touristique.

Où apercevoir des oiseaux en Loire-Atlantique ?

Parc naturel régional de Brière : havre des cigognes

Enfin, finissons ce périple ornithologique par le Parc naturel régional de Brière. Deuxième plus grand marais de France, il se situe au nord de la Loire-Atlantique, à quelques kilomètres seulement de la frontière morbihannaise. Le parc offre un vaste réseau de marais et de canaux propices à l’observation des oiseaux. La majestueuse Cigogne occupe majoritairement les lieux, perchée en hauteur. On y observe aussi des Gorges bleues à miroir, des Spatules blanches, des Butors étoilés… Les barques traditionnelles, appelées « chalands », permettent d’explorer ce paysage unique et de rencontrer une variété d’oiseaux.

Amoureux des oiseaux ou non, on espère vous avoir donné quelques idées pour aller observer les oiseaux en Bretagne et vous avoir fait découvrir certaines espèces. Si le Goéland est connu de tous, peut-être n’avez-vous encore jamais vu d’Huitrier-pie ou de Spatule blanche ? Pour continuer dans le registre de la faune, pourquoi ne pas apprendre le nom des animaux en breton ?

Beaucoup d’espèces d’oiseaux sont aujourd’hui menacées. N’hésitez pas à vous rapprocher d’associations ou de la LPO la plus proche de chez vous pour soutenir la protection de ces espèces.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
121 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues