Apprenez à faire la différence entre mouette et goéland

Environnement Apprenez à faire la différence entre mouette et goéland crédit photo - © Pixabay

Si le Breton peut froncer des sourcils lorsque vous écorchez le nom des villes bretonnes, ou si vous avez un avis contraire au sien sur le débat crêpe ou galette… Il peut aussi râler si vous osez dire “Oh regarde la mouette” alors qu’il s’agit en réalité d’un goéland. Bien que les 2 espèces soient présentes en Bretagne, elles sont souvent confondues. Il est donc temps d’apprendre à faire la différence entre mouette et goéland. Vous allez voir, c’est facile.

Mouette et goéland : des points communs

La famille des Laridés

Avant de chercher à faire la différence entre mouette et goéland, commençons par voir ce que ces deux espèces ont en commun. Mouettes et goélands appartiennent à la famille des Laridés, qui englobe une grande variété d’oiseaux marins, mais aussi continentaux. Le goéland et la mouette appartiennent à la sous-espèce dite des Larinae. Elle compte une cinquantaine d’espèces, elles-mêmes regroupées en genre : Chroicocephalus, Larus, Leucophaeus… 

Une ressemblance physique

Pieds palmés, dessous du plumage blanc, dos gris, petits yeux et bec orangé : il faut admettre que les ressemblances physiques sont nombreuses. Néanmoins, il est important de préciser que ces ressemblances, et donc les confusions, se font sur les espèces les plus communes de mouette et de goéland. Aussi, le français fait cette distinction tandis que l’anglais par exemple ne la fait pas, on parle de “gulls”. Preuve que la langue française complique la vie, une même espèce a deux appellations : la Mouette ivoire aussi appelée Goéland sénateur.

Différence entre mouette et goéland : le physique

Malgré des points communs, des éléments visuels permettent facilement de distinguer mouette et goéland.

Grand goéland, petit mouette : la taille

La différence la plus notable est la taille. En général, les goélands sont plus grands et plus robustes que les mouettes. Un goéland adulte peut mesurer de 50 à 70 cm de long, tandis qu’une mouette atteint généralement entre 30 et 45 cm. Cette différence de taille se traduit également par des différences de poids, avec les goélands étant plus lourds et ayant des ailes plus larges, jusqu’à 1m50 d’envergure.

Faire la différence entre mouette et goéland grâce au bec

Ensuite, le bec est un autre indicateur permettant de distinguer les mouettes des goélands. Les mouettes ont généralement des becs orange ou noirs, plus fins et plus pointus, tandis que les goélands ont des becs orangés, plus épais et plus robustes. Autre signe distinctif, le goéland possède souvent une marque rouge sur le bec. Elle est utilisée par les poussins pour signaler leur faim.

Des pattes différentes

Dernière différence entre mouette et goéland au niveau du physique : les pattes. Celles des mouettes sont plus fines, souvent orange ou bien noires suivant les espèces. Chez les goélands les plus communs, elles sont plus rosées, et plus trapues.

Mouette et goéland : un cri bien distinct

Si vous avez l’occasion d’entendre leur cri, vous pourrez confirmer la différence entre mouette et goéland. En effet, la mouette a un cri aigu, on dirait qu’elle rit. Le goéland lui produit un son grave et strident. D’ailleurs son nom vient du breton “gouelañ” qui signifie pleurer, en référence à ses cris plaintifs.

Mouette et goéland : des lieux différents

Dernier moyen de faire la différence entre mouette et goéland, leur lieu d’habitation. Bien qu’ils partagent des habitats similaires, comme les côtes et les plages, mouettes et goélands ne se trouvent pas toujours au même endroit.

Les mouettes sont souvent plus présentes à l’intérieur des terres, autour des rivières et des lacs. Elles sont aussi connues pour être des animaux urbains, parfois très éloignées des côtes.

Les goélands, eux, ont tendance à rester près des zones maritimes. Ils ont une capacité d’adaptation élevée et ne sont pas timides. C’est pourquoi le goéland en Bretagne est parfois détesté : il vient autour de votre pique-nique à la recherche de restes de chips ou de sandwichs !

Les espèces de mouettes et de goélands en Bretagne

Pour terminer, entre mouette et goéland, voici un aperçu de quelques-unes des espèces les plus courantes que vous pouvez rencontrer en Bretagne.

La mouette rieuse

La mouette rieuse est une des espèces de mouettes les plus communes en Bretagne. Elle se distingue par sa tête brun foncé en période de reproduction, qui devient blanche avec une petite tache derrière l’œil en dehors de cette période. Elle a un bec rouge et des pattes rouges.

Le goéland argenté

Le goéland argenté est un goéland de taille moyenne à grande, avec un plumage gris clair sur les ailes et blanc sur le reste du corps. Il a un bec jaune avec une marque rouge caractéristique. C’est l’un des goélands les plus communs le long des côtes bretonnes.

Le goéland marin

Le goéland marin est le plus grand des goélands, avec une envergure pouvant atteindre plus de 1,5 mètre. Son plumage est plus sombre, avec un dos noirâtre et un ventre blanc. Son bec jaune épais comporte également une marque rouge.

Le goéland brun

Le goéland brun a un plumage plus sombre que le goéland argenté, avec un dos brun foncé. Il a également un bec jaune avec une tache rouge. Cette espèce est migratrice et ne se trouve pas en Bretagne toute l’année.

Et voilà, vous êtes désormais un ornithologue en herbe, ou presque. Du moins, vous êtes parés pour faire la différence entre mouette et goéland et expliquer à votre tour à ceux qui se trompent. Afin de poursuivre dans l’univers des animaux volants, nous avons préparé un focus sur les oiseaux des Sept Îles.

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
132 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues