Venez rencontrer un corsaire cet été à Roscoff

Exploration Venez rencontrer un corsaire cet été à Roscoff crédit photo - @ Thierry Daniellou

Morgan Rosko, c’est le nom du corsaire de Roscoff que vous pouvez apercevoir dans le centre-ville depuis plusieurs étés maintenant. Derrière ce personnage, Thierry Daniellou, un Breton passionné et bien décidé à partager au plus grand nombre l’histoire de sa cité corsaire. À travers des visites semi-nocturnes, il vous embarque dans son équipage et dans son univers. Immersion – hors du temps – dans le monde des corsaires.

L’histoire des corsaires en Bretagne 

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de s’intéresser à ce fameux Morgan Rosko, faisons un point sur l’histoire des corsaires en Bretagne. Bien comprendre le contexte est primordial pour saisir le sens de la ville. Si vous venez visiter Roscoff, vous pourrez ainsi mieux comprendre son histoire.

Quelle est la différence entre pirate, corsaire et contrebandier ?

Tout d’abord, petit point définition. Pirate, corsaire, contrebandier. Si chacun connaît ces mots, il n’est peut-être pas évident pour tous de connaître les nuances exactes. Les voici:

  • Pirate : Aussi dit forban, c’est une personne hors-la-loi, qui navigue et pille les navires pour son compte personnel, de son propre gré. On peut citer Barbe Noir qui fait partie des plus connus ;
  • Corsaire : Comme le pirate, il navigue et pille les navires, mais il le fait de manière légale en étant mandaté par un gouvernement ou un souverain. Robert Surcouf, Charles Cornic, ces noms vous disent sûrement quelque chose ;
  • Contrebandier : C’est une personne qui ​​introduit clandestinement des marchandises comme le tabac et alcool dans un pays, notamment pour éviter les taxes.

L’ampleur de l’histoire corsaire en Bretagne

Roscoff, Morlaix et surtout Saint-Malo : ces villes sont connues pour leurs histoires corsaires. Bien que, on vous l’accorde, l’oignon de Roscoff fait davantage parler de lui que l’histoire corsaire de la ville. À Roscoff, l’église est un « livre de granit » où des sculptures de caravelles et de canons témoignent de ce passé. De la même manière, le patrimoine est très bien conservé et la ville compte plusieurs belles maisons d’armateurs. C’est-à-dire les personnes qui exploitaient les navires en fournissant le matériel et les marins nécessaires au transport et aux services maritimes. Leurs richesses provenaient de trois pratiques.

Premièrement, la culture du lin fût très importante en Bretagne et spécifiquement dans la région du Léon. Cette toile servait à faire des voiles de bateaux qui furent exportés dans toute l’Europe. Le port de Roscoff étant importateur et exportateur majeur du 16e au 17e siècle, l’enrichissement grâce au lin fût conséquent.

Ensuite, la guerre de course également permit également la prospérité de Roscoff. Elle correspond au fait de constituer une sorte de « marine privée ». Lorsque Louis XIV entra en guerre contre l’Angleterre, la flotte française étant bien trop minime. Les navires civils reçurent alors le droit d’attaquer, avec à bord des capitaines, devenus capitaines corsaires. Ils purent traquer et piller les navires marchands ennemis et ainsi récupérer le butin.

Enfin, une des sources de richesse notable de Roscoff fût la contrebande. Elle concernait l’alcool, le thé et le tabac. En effet, les taxes augmentèrent fortement en Angleterre. Les Anglais vinrent alors en Bretagne pour acheter leur marchandise. Cependant, les Bretons en profitaient pour la vendre à un prix très élevé en plus d’en voler une partie. Stratégiquement proche de l’Angleterre, la contrebande fût alors très développée à Roscoff.

Tant de raisons qui ont forgé l’ampleur des corsaires à Roscoff.

Qui est Morgan Rosko ? Interview du corsaire de Roscoff

Thierry Daniellou : sa passion prend vie

Thierry a 51 ans, et son attrait pour les corsaires, ce n’est pas juste quand il enfile son costume. Passionné par notre patrimoine maritime, Thierry s’est intéressé à un sujet trop peu connu, les corsaires. Il en avait marre d’entendre « Roscoff cité corsaire » sans plus d’explications. Alors en 2020, il prend les choses en main et décide d’être l’acteur de cette transmission culturelle. Comme il le dit lui-même, il est “allé voir des couturières au culot” et leur a demandé un costume.

C’est ainsi que Thierry a commencé à déambuler dans les rues de Roscoff. Intrigués, des gens l’interpellaient et le corsaire racontait en quelques minutes l’histoire de la ville. Au fil du temps et des suggestions des touristes, le concept a évolué : un second costume, un partenariat avec les offices du tourisme du Léon, deux créneaux de visites… Le capitaine corsaire Morgan Rosko vous accueille tout l’été pour visiter Roscoff cité corsaire et en apprendre plus sur le patrimoine maritime, les corsaires, mais aussi la contrebande.

Le corsaire sorti du livre

Mais Morgan Rosko, c’est avant tout le personnage des bandes dessinées de Thierry. Avant d’être un corsaire-guide, c’est un dessinateur. Bien évidemment, sa BD est liée à l’histoire de Roscoff ! On suit le personnage qui grandit et a pour quête de prouver à ses parents qu’il peut apporter la richesse par la mer.

Lorsque Morgan Rosko commence ses prestations, c’est donc le livre à la main qu’il s’exprime : « Je suis dans ce livre illustré et je sors pour vous rencontrer ». Morgan Rosko vient du passé et vous embarque avec lui dans son périple. Une expérience immersive et participative, car comme le dit également notre corsaire, « dans un équipage tout le monde est solidaire et peut participer ».

Un capitaine corsaire fier de ses racines

Si Thierry s’est lancé dans cette aventure, c’est par passion du monde corsaire, mais aussi par goût et presque devoir du partage. Comme tous, Bretons et fiers de l’être, il est donc attaché à sa région ! Lorsqu’on lui demande ce qui lui plaît le plus, la réponse est instantanée : « transmettre nos racines et notre culture ».

Lorsqu’il est dans la peau de Morgan Rosko, Thierry veut partager son histoire au plus grand nombre possible. Ressentir l’intéressement et l’admiration de son public est gratifiant et nourrit son envie de poursuivre son aventure. Les plus petits sont émerveillés, et les grands aussi !

Comment participer à la visite par le capitaine Morgan Rosko ?

Les prestations de Morgan Rosko vous intéressent ? Elles ont lieu pendant la saison estivale, de juillet à début septembre. Deux créneaux sont disponibles, à 18h puis à 20h30 et cela dure environ 1h30. Adultes, enfants (à partir de 5 ans), l’activité convient à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite (en fauteuil roulant). Il suffit de le préciser à la réservation.

Pour prendre part aux visites de Morgan Rosko, il est nécessaire de s’inscrire. Les tarifs sont de 4€ pour les enfants et 8€ pour les adultes. Rendez-vous devant la chapelle Saint-Anne de Roscoff pour entamer l’expérience.

Finalement, rencontrer Morgan Rosko c’est pour les enfants fans de pirates et de corsaires, les assoiffés de culture, les vacanciers qui recherchent une activité originale et enrichissante, et bien d’autres. Et si les histoires de corsaires vous intéressent, découvrez qui de Robert Surcouf et Jack Sparrow est le plus badass?

Originaire de St-Brieuc, je suis très attachée à la région Bretagne ! C'est pourquoi je suis aujourd'hui la social media manager de Port d'Attache. Enthousiaste et passionnée, je suis bien décidée à mettre du vent dans les voiles et garder le cap pour montrer les richesses de notre belle région !⛵️
133 articles
Rennes
Lire les articles de Claire Desrues